Il faut arrêter de stigmatiser les députés analphabètes ou illettrés!!!

5/5/2020

La population guin√©enne est √† 65 % analphab√®te ou illettr√©e. Les d√©put√©s sont les repr√©sentants du peuple, les √©lus de la nation.. Nous sommes en d√©mocratie, et la d√©mocratie sous-entend le respect du principe de l√©galit√©. Ainsi existe-il des dispositions dans le droit positif qui interdisent aux illettr√©s ou analphab√®tes d'√™tre candidats √† la d√©putation ou d'√™tre √©lus ? √Ä ma connaissance non, aucun texte n'interdit les d√©put√©s analphab√®tes d'√™tre √©lus. Alors pourquoi s'en prendre aux d√©put√©s illettr√©s ? Quelles fautes ont-ils commis ? Leur seul tort, c'est d'√™tre illettr√©s ? Sur la base de quoi on les profane ? S'il y a un coupable dans ce dossier, c'est le l√©gislateur qui n'a pas impos√© un minimum de scolarisation dans les conditions d'√©ligibilit√© des parlementaires : alors, arr√™tons de les stigmatiser. Le d√©put√© est le repr√©sentant du peuple √† l'assembl√©e nationale. A ce titre, il d√©fend ses int√©r√™ts, examine les projets de loi et les vote. Ainsi avant de voter il faut comprendre, analyser, discuter, amender et voter. Les d√©bats portent sur diff√©rents th√®mes qui ne sont pas enseign√©s √† l'√©cole. Il faut vivre les probl√®mes du terroir pour les comprendre d'o√Ļ l'importance des analphab√®tes ou paysans qui vivent dans les terroirs et qui connaissent mieux les probl√®mes du terroirs que les intellectuels venus d'ailleurs qui ne ma√ģtrisent pas les r√©alit√©s socio-√©conomiques. Les profils des d√©put√©s doivent √™tres diff√©rents et compl√©mentaires. ¬† Les d√©put√©s illettr√©s ne sont pas l'apanage de la Guin√©e, on les retrouve partout ailleurs en Afrique. Alors qu'est ce qui surprend ? Deux solutions sont propos√©es dans ce cas d'esp√®ce pour palier √† ce que certains qualifient de dramatiques : entre autres, les d√©bats peuvent se tenir dans une langue vernaculaire comme le soussou car cette derni√®re reste la plus parl√©e dans la capitale, les repartir dans les diff√©rentes commissions de l'assembl√©e nationale, ne pas leur attribuer des postes de responsabilit√© ou de prestige, les respecter car ils ont √©t√© √©lus par un peuple souverain. A la demande du peuple souverain le gouvernement peut initier un projet de loi pour exiger aux candidats √† la d√©putation au minimum le brevet des coll√®ges. Ainsi, ne peuvent √™tre parlementaires que des personnalit√©s justifiant d'un niveau d'instruction √©quivalent √† la fin des coll√®ges. ¬† ¬†¬†

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Votre message a été envoyé.
Nous vous recontacterons très rapidement.
Menu

Contact Us

Votre message a ťtť envoyť!
Merci pour votre intťrÍt.