Déficit de communication du gouvernement guinéen:Un mal qu'il faut impérativement soigner!!!

1/7/2020

De nos jours avec l'apparition des réseaux sociaux où l'information passe à la vitesse éclaire, la communication est, en tant qu’outil de gouvernance, un précieux instrument d’information et de sensibilisation, qui offre à un gouvernement les moyens de mieux expliquer ses actions, de les orienter vers la bonne direction et de viser la juste cible, afin que la bonne information parvienne, en temps utile au destinataire final. Le déficit de la communication, qui a constitué l’obstacle majeur ayant entravé l’instauration d’un dialogue visant à rapprocher l’administration des administrés et freiné la circulation des informations entre les différents compartiments de la société guinéenne, a été douloureusement ressenti. On s’ést aperçu que la principale difficulté consiste à obtenir l’adhésion de la population aux différents programmes nécessitant de durs choix sociaux. Pour aider le gouvernement à combler ce flagrant déficit de communication il ya lieu d'élaborer une stratégie pour renforcer les mécanismes de communication. Pour diriger convenablement et répondre aux aspirations de la population, le gouvernement se doit d’entreprendre une politique de communication qui procède d’une stratégie globale de la circulation transversale de l’information, visant à entreprendre une campagne pour l’éveil des consciences, afin de susciter l’adhésion de la population. L’une des clefs de voûte de la politique de la communication gouvernementale consiste à faire connaître, à travers les méthodes les plus compréhensibles par tous, pour que cette population à majorité analphabète(donc facile à manipuler et intoxiquer) puisse bénéficier de la bonne information et ainsi éviter ou à défaut amoindrir la désinformation car la Guinée est un pays de rumeurs selon les humeurs. Au demeurant, il faudrait nécessairement un cadre cohérent d’une communication concertée pour les persuader que le pays a besoin d’un sursaut collectif pour ne pas rester constamment à la traîne des autres nations du monde. Cela ne peut être effective que lorsque les populations auront pris conscience de la portée de son impact. D’où l’impérieuse nécessité d’établir un pont pour une communication fluide à tous les niveaux afin de faciliter la circulation du message et faire que la transparence et la bonne information se traduisent par des réalités concrètes. La réussite d’une telle opération passe nécessairement par un changement de mentalité et de comportement à tous les niveaux. Pour une population en grande majorité analphabète, la communication ne devrait pas se limiter à la propagation des messages; elle doit aussi comporter des éléments démonstratifs. La mise en œuvre de la communication pour le développement nécessite de solides assises et de puissants moyens de persuasion, tellement les défis sont nombreux et les chemins parsemés d’obstacles. Ce leitmotiv n’aura de sens véritable que si la population est pleinement informée, donc parfaitement consciente de la portée réelle des actions initiées pour son bien-être social. Pour que la communication soit effective sur le terrain, l'état doit être en mesure d'identifier des personnes ressources pour s’atteler à cette délicate mission. C’est dans cette optique qu’on a tendance à favoriser les leaders d'opinions qui seraient en mesure de véhiculer la communication pour entretenir un dialogue et transmettre le message qu’il faut pour inciter la population à s’investir pleinement sur cette question d'intérêt national. La rédaction

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Votre message a été envoyé.
Nous vous recontacterons très rapidement.
Menu

Contact Us

Votre message a été envoyé!
Merci pour votre intéręt.