Cérémonie SANITA-Villes propres et Villes durables à Conakry

1/3/2019

Dans le domaine de l’urbanisme et de l’habitat, notre pays, la république de Guinée fait face à une pression de plus en plus forte et dont les conséquences se manifestent par l’occupation spontanée et anarchique des espaces. Avec une population de près de 12 millions en 2016, la république de Guinée a connu une urbanisation anarchique importante depuis la fin des années 1980.

Aujourd’hui, plus de 40% de la population vit dans des zones urbanisées (dont la moitié dans l’agglomération de Conakry), et d’ici 10 ans plus de la moitié de la population sera urbanisée. Le développement urbain et plus particulièrement la planification urbaine constitue un enjeu majeur du développement durable de la capitale. Pour répondre à ces défis et contribuer à la » vision Grand Conakry 2040″, validée par le gouvernement en janvier 2017, l’UE mobilise un financement de 42 millions dans le cadre du programme de développement urbain et d’assainissement en Guinée (SANITA).

Ce programme se décompose en 2 projets, le projet SANITA-Villes propres qui dispose d’un budget de 35 millions d’euros, exécuté par l’agence belge de développement ENABEL. Avec pour objectif d’améliorer les services d’assainissement de base pour les populations des villes de Conakry et Kindia.

Le projet SANITA-Villes Durables qui est l’Objet de cette cérémonie, dispose quant à lui d’un budget de 4 millions d’euros et sera mis en œuvre par ONU-HABITAT avec l’ambition de contribuer à la relance de la planification urbaine.

Source:Cellule de communication du gouvernement

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Votre message a été envoyé.
Nous vous recontacterons très rapidement.
Menu

Contact Us

Votre message a été envoyé!
Merci pour votre intérêt.