Affaire de viande pourrie:La version de la douane guinéenne

20/2/2019

"Nous avons fait le constat avant de vendre cette marchandise qui est destinée à la consommation. Et avant de vendre une marchandise qui est destinée à la consommation, il y a des étapes à respecter. D’abord il faut connaître la validité de la marchandise, c’est à dire la date de péremption, ensuite, il y a le contrôle de qualité, parce que ce service est présent au port, donc ce service prend l’échantillon de la marchandise pour contrôler. Ce sont eux qui nous disent qu’une marchandise est bonne pour la consommation...la viande saisie –s’il s’agit de celle revendue par la douane- par les services spéciaux du colonel Tiégboro n’est pas périmée...Aujourd’hui, la marchandise dont nous faisons allusion, n’est pas du tout périmée, la date de péremption est de juin 2019. C’est un seul conteneur qui contenait la viande avant le dépotage. Donc nous avons envoyé le conteneur au lieu de vente et nous avons respecté la procédure qui nous a été assignée par l’autorité de l’administration de la douane. Monsieur Modibo que j’ai connu depuis mon jeune âge, est l’un des plus grands importateurs de viande en Guinée" Commandant Tala Diakité chef de bureau du dépôt de la douane guinéenne Source:mediaguinee.org

AJOUTER UN COMMENTAIRE

Votre message a été envoyé.
Nous vous recontacterons très rapidement.
Menu

Contact Us

Votre message a été envoyé!
Merci pour votre intéręt.